Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Jour 1:
Arrivée à Manille, la capitale des Philippines, une des villes les plus peuplées d’Asie du Sud-est ! Rencontre avec notre guide et transfert pour l’hôtel. Selon l’heure d’arrivée, balade sur le front de mer avec le coucher de soleil sur la baie de Manille.

Jour 2:
Transfert pour l’aéroport, direction Legazpi (moins d’une heure de vol), au sud-est de la grande île de Luzon. La ville doit son nom au Conquistador Lopez de Legazpi qui soumit l’archipel des Philippines à la couronne d’Espagne dans la seconde moitié du XVIe siècle, après la mort de Magellan dans les Visayas. Au pied d’un des volcans les plus beaux et les plus redoutables d’Asie, le puissant mont Mayon, la ville fourmille sous la silhouette conique du volcan, d’où s’échappe constamment un léger ruban de fumée blanche.

Nous découvrons la province d’Albay, sous le regard du Mayon, qui du haut de ses 2 462 m, s’élève telle une divinité défiant les eaux de l’Océan Pacifique. Avec son cône parfait d’une beauté redoutable, il est encore actif et a enregistré plus de trente éruptions majeures, dont la première connue date de 1616. Nous visitons les ruines de Cagsawa, une église dévastée par une des plus fortes éruptions qui eut lieu en 1814. Nous passons également par l’église Notre Dame de la Porte, construite en 1773 par des franciscains, perchée sur la colline Sainte Marie. Dotée d’une façade remarquable, elle offre une vue panoramique magnifique sur le volcan. En fin de journée, nous montons sur une autre colline, qui est en fait un vieux volcan éteint, Lignon Hill, au sommet duquel on a probablement la plus belle vue possible sur le mont Mayon. Nuit à l’hôtel à Legazpi.

Jour 3:
Nous démarrons tôt le matin, l’ascension du redoutable volcan. Le mont Mayon est en observation permanente par l’institut de volcanologie des Philippines. En niveau d’alerte minimum (1), la région ne présente pas de danger actuellement. Il est tout à fait possible de réaliser ce treksans le moindre danger lié à l’activité du volcan. Le seul autre volcan au monde dont le cône est aussi parfait est le mont Fuji, au Japon. Notre objectif est le camp 2, que nous atteindrons avant midi, selon rythme de marche. A l’aube, on distingue sa forme parfaite qui surgit de l’ombre. Un court passage de jungle nous dévoile la pointe du volcan teintée de rose par les premiers rayons du soleil levant. La première étape du trek nous amène au camp 1, à environ 700 mètres d’altitude. Le chemin est facile, il s’aventure sur les pentes encore douces du volcan pour offrir une vue exceptionnelle sur l’ensemble.

Le mont Mayon est toujours enveloppé d’écharpe de nuages. Lorsque le sommet est entouré d’un ruban de fumée blanche, la légende raconte que c’est parce que les jeunes amants Ulab et Magayon tués et enterrés sur les pentes du volcan, se donnent un baiser dans l’au-delà.

Le chemin jusqu’au camp 2 est plus raide, sur des lits de lave séchée, nous atteignons notre objectif situé à environ 1 800 mètres d’altitude. Notre récompense est une vue magnifique sur les pentes du volcan, le cratère, toute la province d’Albay est les eaux du Pacifique.

Durée totale de marche : montée de 5 à 7 heures. Descente 2 heures. Dénivelé environ +1300m

Niveau 3-4. Bonne endurance et condition physique requise, pas de difficulté technique particulière. Au retour, transfert pour Donsol au bord de la mer. Nuit à l’hôtel.

En cas de changement du niveau d’alerte du volcan en raison d’une activité sismique imprévue, le programme de la journée pourra être modifié.

Extension possible pour trekkeurs confirmés : ascension jusqu’au Knife’s Edge : (« la lame du couteau ») situé à 2200m, le point le plus proche du cratère autorisé. Nous contacter pour plus d’infos.

Jour 4:
Nous nous embarquons pour une aventure extraordinaire, au large de Donsol, pour nager avec le plus gros poisson existant dans les océans de notre planète : le majestueux requin-baleine ! Le site est un des meilleures du monde pour observer et nager avec le requin. Avec masque, tuba et palmes, nous pouvons nager avec cet animal fascinant, qui mesure en moyenne 15 mètres de long, et pèse environ une trentaine de tonnes ! Inoffensif pour l’homme, ce requin calme et majestueux passe au large des Philippines entre février et mai, dans une zone particulièrement riche en plancton.

Avec une bonne dose d’adrénaline, l’émotion saisissante de cette aventure est enivrante et inoubliable. Etre si proche, en liberté, de ce requin gigantesque nous confronte à la beauté toute puissante de la Nature, et à sa vulnérabilité. Même s’il est protégé dans les eaux de Donsol, le requin-baleine est une espèce vulnérable menacée. On ne connaît pas de recensement exact, mais il est encore pêché en raison de sa chair et de ses ailerons particulièrement appréciés en Chine et à Taiwan.

Les requins-baleines sont aussi protégés aux Philippines, où il y a quelques dizaines d’années, les mêmes pêcheurs qui avaient pour pratique de les chasser, se sont reconvertis grâce à une initiative d’écotourisme réussie et sont aujourd’hui spécialisés pour mener des excursions d’observation. Nuit à l’hôtel à Donsol.

Jour 5:
Journée libre : « flexible ». Si la météo n’a pas été favorable ou la visibilité des requins non optimale, ou que vous souhaitez tout simplement renouveler cette expérience extraordinaire, cette journée est prévue pour pallier à un éventuel défaut de bonnes conditions le jour d’avant. Transfert l’après-midi pour notre hôtel à Legazpi.

Jour 6:
Vol de retour pour Manille puis transfert direct pour Banaue, dans la province Ifugao, dans es montagnes du nord de l’île de Luzon (environ 8-10 heures de route en véhicule privé). Nuit à l’hôtel à Banaue.

La province Ifugao est au cœur de la cordillère centrale du nord de l'île. Les Ifugaos, anciens coupeurs de tête, ont une culture fascinante, ils cultivent le riz sur d'immenses rizières en terrasses classées au patrimoine mondial par l'UNESCO, dont certaines ont été bâties il y a plus de 2000 ans. Nous allons démarrer un trek de 4 jours dans ces paysages somptueux.Le trek est d'un niveau 2-3 environ, avec de 2 à 5 heures de marche par jour, à travers des paysages de rizières en terrasses. Il est possible de laisser des affaires à l’hôtel en sécurité à Banaue durant le trek, pour ne prendre que le nécessaire pendant les 4 jours.

Jour 7:
Nous rencontrons notre guide, et après le petit-déjeuner, nous découvrons le site des rizières de Banaue, puis démarrons notre trek ! La végétation de la région est particulière, Banaue étant située à environ 1200 mètres d’altitude, elle est à la fois tropicale et montagneuse, d’immenses fougères se mélangent à des résineux qui rappellent que nous sommes en altitude. Nous marchons sans dénivelé important pendant 3-4 heures jusqu'au petit village de Pula, entouré de rizières, qui n’est accessible qu’à pied.

Contrairement aux peuples indigènes Bontoc ou ceux qui habitent l’Ilocos sur la côte de la mer de Chine du Sud, les villages Ifugao sont très peu organisés, ils n’ont pas de chef de village ni de véritable organisation politique, et il ne s’agit le plus souvent que de hameaux au nombre de maisons très réduit. Des groupements de huttes, rarement plus d’une dizaine, sont dispersés ça et là sur les pentes verdoyantes des montagnes, dans un escarpement pyramidal souvent très pentu. Nuit chez l’habitant.

Jour 8:
Nous poursuivons notre parcours au pays des Ifugao, les hommes des rizières, jusqu’au village de Cambulo, à environ deux heures de marche.

Ces rizières sont bien plus que de simples terrasses, leur majesté auguste est digne des plus grands monuments érigés par les hommes. Elles s’élèvent comme une immense ziggourat qui varappe les entrailles de ces montages sculptées, avec pour temple à son sommet une armée d’épis souples et doux qui chantent dans le vent d’un vert surnaturel.

Nous découvrons le village en nous promenant entre les maisons traditionnelles, l’ambiance est marquée par un calme et une simplicité authentique émouvante. La maison traditionnelle Ifugao (bále) est un petit édifice de bois qui repose sur quatre piliers et dont le seul étage est accessible par une échelle. Le toit a la forme d’une pyramide de paille à l’envers qui ne laisse pas passer la moindre goutte de pluie malgré son apparente fragilité.

L’après-midi, bain dans la rivière rafraichissante qui s’écoule au milieu du village ! Nuit chez l’habitant ou en guesthouse.

Jour 9:
Nous marchons le matin jusqu’au village de Batad (deux heures de marche), sans doute le site le plus spectaculaire. Le village est entouré par un immense amphithéâtre de rizières, dont les lignes qui démarquent chaque parcelle, parcourent le paysage dans une harmonie géométrique grandiose. Un système d’irrigation ingénieux et sophistiqué permet en théorie d’alimenter les terrasses en eau. En théorie puisque sécheresse ou éboulements demandent un constant travail de surveillance, d’entretien et de reconstruction. Nous descendons jusqu’à la puissante cascade de Tappia, entourée par la jungle, pour une baignade rafraichissante. Remontée jusqu’au village sur un chemin en escalier avec une bonne montée !

Durée totale de marche 5-6 heures. Dénivelé environ +500-600 mètres.

Nuit à Batad, au choix en guesthouse ou dans une maison traditionnelle Ifugao !

Jour 10:
Nous terminons notre trek par une balade d’environ deux heures sur un joli chemin au travers des rizières, pour rejoindre la route de Mayoyao, jusqu’au village de Banga’an, un des sites classés par l’UNESCO. Nous retournons ensuite sur Banaue pour prendre la route pour vers le sud, pourTarlac, au pied du volcan Pinatubo (6 à 7 heures de route). Nuit à l’hôtel à Tarlac.

Jour 11:
Nous partons pour un trek d’ascension du volcan Pinatubo. Ce volcan puissant, devenu célèbre notamment après son éruption dévastatrice de 1991, alors qu’il était éteint depuis 500 ans ! Le volcan est sur les terres du peuple Aeta, qui habiterait dans cette partie de l’île de Luzon depuis plus de 4000 ans. Après une heure de route en 4x4, le trek de montée jusqu’au cratère prend environ 2 heures de marche. Vue magnifique et irréelle sur les eaux étrangement turquoise du lac de cratère. La caldeira est immense et vaut à elle seule l’ascension, le relief escarpé vient se refléter dans ses eaux montagneuses. Avec l’éruption de 1991, le paysage du volcan lui-même a été fortement modifié, le Pinatubo ayant même perdu environ 200 mètres d’altitude. Il en fait aujourd’hui 1485 m. Depuis la dernière éruption, la végétation a pu repousser rapidement, et les pentes du volcan sont recouvertes par une belle jungle verdoyante. Baignade possible dans le lac de cratère !

Nuit à l’hôtel à Tarlac.

Jour 12:
Route pour Manille, nous prenons un vol intérieur pour Puerto Princesa, sur l’île de Palawan, au cœur de la mer de Chine du Sud. Changement de décor, nous allons découvrir l’univers insulaire des Philippines, et rejoignons directement au village de Sabang, sur la côte ouest de l’île. (2 heures de route environ en véhicule privé). Nous pouvons profiter de la plage sauvage cernée par unejungle tropicale humide, dans une ambiance détendue de bout du monde ! Nuit à l’hôtel à Sabang.

Jour 13:
Nous partons pour un petit trek à travers la jungle humide de Palawan, au cœur du parc national de la rivière souterraine, un site classé au patrimoine mondial par l’UNESCO. (1 à 2 heures de marche jusqu’à la rivière.) Le site est surtout remarquable pour sa biodiversité extraordinaire, possédant de nombreuses espèces endémiques. Une balade dans la jungle nous permet de nous rendre compte de cet environnement naturel d’une richesse exceptionnelle. Nous accédons à la célèbre rivière souterraine que nous découvrons en bateau. Ce phénomène géologique est surprenant, la rivière, d’environ 8 km de long, parcourt un terrain de grottes calcaires magnifiques avant de se jeter dans la mer de Chine du Sud.

Nous prenons ensuite la route panoramique (en véhicule privé, environ 4-5 heures de route) qui traverse le nord de l’île de Palawan, en direction du petit village d’El Nido, tourné vers l’archipel des Bacuits. Nuit en resort, dans le petit village de Corong Corong, idéalement placé pour les couchers de soleil face aux îles de l’archipel, au calme sur une plage authentique, loin du bruit d’El Nido.

Cet archipel isolé possède une beauté secrète et sauvage de nouveau monde. Îles inviolées recouvertes de jungles humides, plages désertes au sable blanc immaculé, eaux turquoise et limpides, aux jolis fonds coralliens définissent cet archipel encore très bien conservé grâce à son isolement. Des falaises de calcaire acérées et recouvertes de jungle plongent dans les eaux bleutées des lagons, les paysages de cet archipel comptent probablement parmi les plus beaux d’Asie du Sud-est.

Jour 14
Nous partons pour une croisière en « banca », le bateau traditionnel philippin, pour une excursion magique à la journée, avec la découverte de l’environnement naturel et marin de l'archipel. Baignades en masque et tuba pour découvrir la faune et la flore marine, les récifs coralliens colorés. Nous nous aventurons en kayak dans un lagon bleuté entouré de falaisesde calcaire recouvertes d'une jungle impressionnante. Déjeuner inclus, poissons et fruits de mer frais, grillés et dégustés sur une superbe plage isolée. Nous découvrons notamment les îles deMiniloc, le grand et le petit lagon, l’île de Sumisu, la « snake Island », à notre rythme, profitant du paysage magnifique de l’archipel, entre jungle, plages secrètes et eaux bleutées d’une douce chaleur tropicale.

Retour en fin de journée. Nuit en resort, au village de Corong Corong.

Jour 15
Nous poursuivons notre découverte de l’archipel, mais cette fois pour une aventure en Kayak ! Nous pagayons d’une île déserte à l’autre, en commençant par l’île Helicopter, sauvage, inhabitée, bordée d’une belle plage de sable blanc. Nous naviguons tranquillement autour de l’île magnifique de Cadlao, qui fait face au village d’El Nido. Son relief escarpé, avec ses montagnes plongeant directement dans la mer, donne au paysage toute sa beauté sauvage. Baignade, relaxation, nous jouissons de ce cadre irréel jusqu’au soir, où nous restons pour le coucher du soleil ! Retour le soir en bateau pour El Nido.

Jour 16
Matinée libre sur la plage de Corong Corong, puis route de retour pour Puerto Princeca. (5 heures de route environ). Nuit à l’hôtel à Puerto Princesa.

Jour 17
Vol de retour pour Manille et transfert à l’aéroport pour prendre votre vol pour la France !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]