Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, en anglais Rangoon, officiellement renommée Yangon en 1989, est la capitale économique et la plus grande ville de la Birmanie (ou Myanmar) avec 4,5 millions d'habitants. Située au confluent des fleuves Yangon et Bago, elle se trouve à 30 km du golfe de Martaban, sur la mer d'Andaman.

Son nom birman Yangon est formé de yan et koun, qui signifient « ennemis » et « manquer de », respectivement. Le nom peut donc être traduit comme « fin de la discorde », « fin du conflit ». Rangoon/Rangoun, quant à lui, vient probablement de la mauvaise prononciation de Yangon de la part des Britanniques.

Rangoon fut la capitale de la Birmanie britannique, puis indépendante, à partir de 1853. En novembre 2005, la junte militaire au pouvoir a commencé à déplacer sa capitale à l'intérieur du pays, à Naypyidaw (Région de Mandalay). Naypyidaw est officiellement la nouvelle capitale depuis le 26 mars 2007.

Rangoon a le plus grand nombre d'édifices coloniaux de toute ville de l'Asie du Sud-Est. Des bureaux du gouvernement situés dans des immeubles coloniaux (la Cour suprême, la mairie, le marché Bogyoke, etc.) seront bientôt rénovés. Mais après le coup d'État militaire du général Ne Win en 1962, Rangoon resta peu développée, par rapport aux autres grandes villes d'Asie du Sud-Est. Toutefois, le domaine de la construction voit un essor dû à l'investissement étranger (notamment deSingapour et de Chine). Beaucoup d'immeubles résidentiels et commerciaux ont été reconstruits ou modifiés au centre-ville et aux environs. Les « villes nouvelles » et la région environnante restent pauvres.

Histoire

Les Britanniques « occidentalisent » l'éducation. Ils y établissent plusieurs universités : le Government College (qui fusionnera plus tard avec le Judson College pour créer l'Université de Rangoon) et le Theological College for Karens (aujourd'hui l'Institut birman de théologie). Beaucoup de pensionnats religieux virent le jour à cette époque pour éduquer les enfants Anglais, Anglo-Birmans ou Karens chrétiens.

Elle fut conquise en 1755 par le roi Alaungpaya et renommée Yangon. Détruite par un incendie en 1841, elle fut aussi lourdement endommagée pendant la Seconde guerre anglo-birmane (1852). La Basse-Birmanie fut intégrée au Raj britanniqueet Rangoon en devint la capitale. Ses limites furent établies et les rues du centre-ville (le cantonment) tracées à angles droits le long du fleuve Yangon par les ingénieurs Fraser et Montgomerie.La ville a été fondée sous le nom de Dagon par les Môns au vie siècle ; ce peuple dominait à l'époque le sud de ce qui est aujourd'hui la Birmanie. Dagon n'était alors qu'un petit village de pêcheurs autour de la pagode Shwedagon.

Pendant la période coloniale, les industries les plus importantes de Rangoon étaient la riziculture et l'abattage d'arbres, mais d'autres produits (dont le coton, les pierres précieuses, les cheroot et l'ivoire) sont eux aussi exportés. Le développement de la ville fut rapide : au début des années 1900, son infrastructure et ses services publics étaient au même niveau que ceux duLondres de l'époque. Jules DuBern contribua au développement du port, ainsi qu'à la création du jardin zoologique.

Rangoon sera très endommagée en 1930 par deux désastres naturels : un tremblement de terre et un tsunami, et souffrira ensuite des ravages de l'armée impériale japonaise, qui envahit la ville pendant la Seconde Guerre mondiale le 8 mars 1942.

Avant la guerre les Indiens étaient l'ethnie la plus représentée. Après l'indépendance du pays on vit davantage de Birmans, mais les Anglo-Birmans continuent à former environ un quart de la population de la ville jusqu'à la fin des années 1960. Aujourd'hui le nombre d'habitants des ethnies minoritaires augmente. Le départ des Anglo-Birmans, des Indiens et des Chinois s'explique par le démantèlement des politiques coloniales encourageant l'immigration de ces pays ainsi que par le départ de la plupart des Anglais, diminuant donc la taux de mariages mixtes.

Le nom de Rangoon fut officiellement changé en Yangon en 1989, en même temps que beaucoup d'autres toponymes à travers le pays. Quoique ce changement reflète la réalité de la prononciation locale, il fut sujet à controverse, car la junte militaire effectuant le changement n'est pas officiellement reconnu comme légitime par certains gouvernements et citoyens. Le gouvernement américain, par exemple, persiste dans l'usage des noms anglophones pour le pays et la ville : Burma et Rangoon, respectivement. Les noms de rues sont aussi changés en birman, mais beaucoup d'habitants les appellent encore par leurs noms coloniaux.

En 1996, le gouvernement décide de placer certains édifices coloniaux sous protection gouvernementale ; il rédige une « Liste d'héritage » de structures à protéger.

Rangoon hébergea, en décembre 2004, le World Buddhist Summit, qui accueillit plus de 1 000 moines bouddhistes et plusieurs chefs d'Etat, dont Thaksin Shinawatra, premier ministre de la Thaïlande.

En novembre 2005, le gouvernement birman a commencé à déplacer la capitale à Naypyidaw, 322 km plus au nord, dans la Région de Mandalay. Les raisons sont incertaines. La théorie locale la plus fréquente est que le chef de l'état, le général Than Shwe, adepte de l'astrologie, a déplacé la capitale pour éviter une fin proche. Certains suggèrent aussi que le déplacement de la capitale vers l'intérieur du pays protège mieux le régime militaire d'une éventuelle invasion, ou lui permet de mieux contrôler les minorités ethniques des États Karen, Shan et Chin, ou d'avoir une capitale loin des télécommunications étrangères.

Depuis la mi-2006, les résidents de certains quartiers de Rangoon doivent mettre des photographies des habitants de l'appartement/maison quelque part chez eux pour « des raisons de sécurité », et tout habitant doit maintenir une liste des membres de leur famille. Les visiteurs chez un habitant de Rangoon doivent enregistrer leur séjour avec les autorités locales avant de s'y installer.

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui

Rangoun, Birmanie
Rangoun, Birmanie - Photo by Logan Bui


Source Wikipedia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]