Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

voyages au vietnam
Les chants then, coi et le dàn tinh tels sont deux patrimoines inestimables des Tày. 
Photo : Minh Duc/VNA/CVN 
De vieilles maisons sur pilotis, le son du dàn tinh, les airs de then, coi, tels sont les patrimoines inestimables de l’ethnie Tày du hameau d’An Thinh de la commune de Tân An (district de Chiêm Hoa, province de Tuyên Quang au Nord). C’est ce lieu qui a été retenu pour construire le Village culturel et touristique pour la préservation des chants then, coi.

La commune de Tân An est impressionnante pour ses maisons sur pilotis sous la forêt. Elle est reconnue comme le berceau culturel de l’ethnie Tày où sera donc construit le premier village culturel et touristique de la province de Tuyên Quang. L’artisan Hà Thuân est considéré comme la personne ayant collecté mais aussi diffusé et promu les chants then, coi et le dàn tinh. Pour cet engagement, il s’est vu décerner le titre d’«Artisan folklorique» par l’Association vietnamiennes des lettres et des arts folkloriques.

«Les chants +then, coi+ sont considérés comme un +bien précieux+ de notre ethnie, et qui sont transmis de génération en génération. Les thèmes majeurs sont les souhaits de paix pour tous, de santé, de bonnes récoltes pour les hommes. Outre ces anciens airs, nous en composons aussi de nouveaux qui louent la vie, reconnaissent les contributions du Parti, du Président Hô Chi Minh, ou vulgarisent les politiques du Parti et de l’État», déclare Hà Thuân.

Toujours selon cet artisan, les chants then, coi sont très souvent accompagnés par undàn tinh. Cet instrument de musique qui est fabriqué avec une courge possède deux cordes en crin, au lieu de soie dans le passé.

voyages au vietnam
L’artisan Hà Thuân apprend des airs de then, coi à des jeunes Tày.
Photo : CTV/CVN
La maison traditionnelle sur pilotis est l’une des grandes fiertés de l’ethnie Tày. Nguyên Van Dinh, habitant d’An Thinh indique «ma maison sur pilotis a été bâtie il y a plus de 20 ans. C’est le bien le plus précieux de ma famille. La maison sur pilotis Tày est non seulement un lieu où l’on habite mais aussi où l’on organise des représentations de then coi. Elle comprend des travées en nombre impair, généralement trois ou cinq, auxquelles on accède par un escalier de 9 marches. Fabriquée en bois solide, elle comprend une porte principale, uns porte secondaire ainsi que de nombreuses fenêtres».

D’après Ma Van Dung, vice-président du Comité populaire de cette commune, les villageois sont heureux que leur localité ait été retenue pour la création de ce village culturel et touristique. Grâce à celui-ci, l’image de leur pays natal et les valeurs de leur culture traditionnelle seront plus largement diffusées. Il ajoute que pour préserver ces caractères culturels de l’ethnie Tày, la commune Tân An a créé un club de chant then, coi, ainsi qu’un club des familles civilisées exemplaires.

Selon Lê Thi Thanh Tâm, chef su Service de la culture et de l’information du district de Chiêm Hoa, ce projet de village culturel et touristique qui est en relation directe avec la préservation des chants then, coi des Tày a été lancé l’année dernière et sera achevé en 2015. Il contribuera aussi à préserver les métiers de l’artisanat traditionnel et à développer le tourisme local, ce qui soutiendra à son tour la lutte contre la pauvreté et le développement socioéconomique. La province de Tuyên Quang considère le tourisme comme l’un des quatre percées à réaliser d’ici 2015, et a par ailleurs demandé l’inscription du chant then, coi sur la liste des patrimoines culturels immatériels nationaux.


Quê Anh/ Courrier du Vietnam

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]