Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Urbanisme du Hanoi
Urbanisme du Hanoi
C'est l'empereur Gia Long qui, depuis sa capitale installée à Hué, a reconstruit la citadelle en 1805 selon des plans inspirés par Vauban. La concession française, établie en 1875, devint en 1884 la capitale du Tonkin et, en 1902, la capitale de l'Indochine française. À ce titre, elle fut l'objet d'un véritable projet urbain colonial fondé sur le concept de la ville-jardin, valorisant les nombreux lacs qui marquent l'identité paysagère de Hanoï2. Il existe une importante communauté occidentale et un quartier (Tay Ho) peuplé quasi exclusivement d'occidentaux.

Suite à la libéralisation progressive de l'économie et à l'ouverture relative du pays à la fin des années 1990, quelques Français notamment s'y sont installés pour lancer leur activité dans le négoce ou la restauration. La ville compte également un lycée français et deux écoles américaines. Certains quartiers ou rues entières sont spécialisées dans une activité donnée, par exemple le textile, la chaussure, l'ameublement, ou les confiseries et cadeaux de mariage (quartier des 36 guildes).

Cette spécialisation s'est développée non pas en zones industrielles périphériques mais au cœur même de la cité. La capitale du Vietnam se divise en quatre grands quartiers : Ba Dinh à l’ouest, Hoan Kiem (ex Petit Lac) au centre, Hai Ba Trung (ex quartier de la gare ou Boulevard Gambetta)– nommé ainsi en l’honneur des sœurs Trung qui défendirent la ville contre les Chinois au Ier siècle – et Dong Da au sud-ouest. Le 1er août 2008, la superficie de Hanoï a triplé, suite à l'intégration de districts périphériques à la ville de Hanoï. A cette occasion, la population de la ville a doublé.


Source Wikipedia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]