Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Espace de la culture des gongs des hauts plateaux du centre (Patrimoine cultutel immatériel de l'humanité)
Espace de la culture des gongs des hauts plateaux du centre (Patrimoine cultutel immatériel de l'humanité)
Dans la langue Kinh, le mot cong signifie instrument à poignées et le mot chieng instrument plat. La taille des gongs varie de 20 à 120cm de diamètre. Ils se jouent un à la fois ou en groupe de 2 à 20 unités. Les Muong et d'autres minorités ethniques dans la région Truong Son-Tay Nguyen utilisent.

Les gongs non seulement pour battre le rythme mais aussi pour jouer de la musique polyphonique. Leurs ensembles de gongs comprennent habituellement plusieurs séries dont le nombre varie et qui remplissent différentes fonctions lors d'une performance.

Les musiciens peuvent utiliser des bâtonnets de bois, des maillets ou même leurs mains pour jouer. Certaines techniques permettent d'étouffer les sons et de produire des mélodies avec les gongs.

Seuls les hommes peuvent jouer des gongs dans certains groupes ethniques. Toutefois, les gongs sac bua chez les Mongs sont joués exclusivement par les femmes. Dans d'autres groupes ethniques, hommes et femmes peuvent jouer de cet instrument. En général, les tabous qui se rapportent aux coutumes du cong-chieng diffèrent d'un groupe à l'autre.

Plusieurs minorités ethniques de Tay Nguyen accordent une grande valeur et signification aux gongs. Un grand nombre de familles ont un ensemble ou plus de gongs. Cet instrument fait partie de leur vie de la naissance à la mort et occupe une place importante lors d'événements spéciaux, tristes comme heureux.

De façon générale, les gongs sont des instruments sacrés. Ils sont surtout utilisés lors des offrandes, des rituels, des funérailles ou des noces, des célébrations de la nouvelle année, des rituels agricoles et des célébrations de victoires, etc...

Dans la région Truong Son - Tay Nguyen, le son des gongs stimulent les gens qui participent aux danses et aux fêtes populaires. Ces instruments font partie de la vie spirituelle de plusieurs minorités ethniques du Vietnam depuis longtemps.

L'espace de la culture des Gongs de Tay Nguyen a été reconnu par l'UNESCO chef-d'oeuvre du patrimoine immatériel et oral de l'humanité le 25 Novembre 2005.


Source http://www.vietnamtourism.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]