Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Fêtes de giong des temples de phù đông et de sóc (patrimoine culturel immatériel mondial de l'humanité)
Fêtes de giong des temples de phù đông et de sóc (patrimoine culturel immatériel mondial de l'humanité)
La fête de Giong est une tradition annuelle en commémoration du héros national légendaire Thanh Giong (Saint Giong), l'un des quatre Immortels selon les croyances populaires vietnamiennes (Saint Tan Vien, Saint Giong, Saint Chu Dông Tu et Saint Lieu Hanh). C'est une des plus grandes fêtes populaires au Vietnam.

La fête retrace vivement des batailles de Thanh Giong et les habitants de Van Lang (sous le règne du 6e Roi Hung, environ 1718-1631 avant J.C) dans la lutte contre les ennemis Ân (sous la dynastie des Shang en Chine). Par des fêtes commémoratives, le culte de Thanh Giong apparaît sur plusieurs endroits du Nord du Vietnam avec des rites uniques imprégnés de l’identité culturelle des anciens Viet. Celles des temples de Phu Dong et de Soc (Hanoi) sont les plus remarquables.

Selon les chercheurs, la fête de Giong au Temple de Soc (commune de Phu Linh, district de Soc Son) est une fête de rites propitiatoires pour de bonnes récoltes, émanation des croyances populaires dans les fêtes du printemps qui ont cours dans la plaine et la moyenne région du Nord. Celle du temple de Phu Dong (commune Phu Dong, district de Gia Lam) est considérée comme une fête culturelle traditionnelle authentique qui fait revivre en grandes pompes la bataille de Saint Giong.

La fête de Giong au Temple de Soc est organisée chaque année à partir du 6e au 8e jour du premier mois lunaire. Selon la légende, après avoir vaincu les envahisseurs Ân, du sommet de la montagne de Soc (commune de Phu Linh), le Saint Giong s’envola vers le ciel sur son fidèle destrier.

En commémoration des mérites du Saint Giong, la population de Phu Linh y a construit un ensemble du Temple de Soc avec 6 ouvrages : Temple Ha, pagode Dai Bi, temple Mau (temple de Saint-Mère), temple Thuong (temple Soc), la Statue monumentale de Thanh Giong et la Maison des stèles.

La fête de Giong au Temple de Soc inclut des rites traditionnels: Cérémonie de l’illumination, cérémonie de procession, cérémonie d'offrande d'encens et de fleurs de bambou.

Pour le jour principal de la fête, à la nuit du 5e jour, les habitants provenant des 8 villages de 6 communes du district de Soc Son préparent soigneusement des offrandes au Saint. Et à minuit du même jour, se produisent la cérémonie de l’illumination et le rituel du bain de sa statue dans le Temple Thuong.

Au 6e jour (le jour d'ouverture de la fête), à la statue monumentale du Saint Giong sur le mont Da Chong, les villageois et les pèlerins brûlent de l'encens à la mémoire du Saint. Au même jour, la procession de fleurs de bambou au Temple Thuong s’est produite. Les fleurs de bambou sont faites des barres de bambou aiguisées et se sont colorées avec une dominance de jaune. Le saint vénéré incarne l'aspiration à un pays pacifique, aux climats harmonieux et une récolte abondante.

Le 7e jour (jour principal de la fête), qui est le jour de sanctification, selon la légende, est organisée la réédification de la bataille contre les généraux ennemis de Thanh Giong.

Dans le cadre de la fête, plusieurs jeux traditionnels et spectacles artistiques sont organisés comme échecs chinois ; combats de coqs ; le Cheo (forme de théâtre populaire traditionnelle du Vietnam) ; le Ca Tru (chant des courtisanes)…

La fête de Giong au Temple de Phu Dong (également nommé temple Giong ou temple Thuong) est célébrée annuellement du 6e au 12e jour du 4e mois lunaire dans le village Phu Dong, lieu de naissance de Thanh Giong.

Le 6e jour: Procession de l’eau avec la participation de tous les généraux, soldats, troupes de musique - de danse et les villageois.

Le 7e jour: Procession de palanquins au Temple de Saint-Mère et procession de nourriture végétarienne (avec du riz et des morelles à gros fruit) du Temple Ha (Inférieur) au Temple Thuong ( Supérieur) pour offrir au Saint Giong. A midi, se produit la procession de kham duong pour prospecter le chemin menant au champ de bataille.

Le 8e jour : Chef et hommes prestiges de 4 villages examinent pour la dernière fois des activités festives.

Le 9e jour (jour principal de la fête): Procession de drapeaux du Temple Ha au Temple Thuong, danse “tho than” (culte des génies), danse “bat ho” (arrêter un tigre) et reconstitution des scènes de la lutte de Thanh Giong contre les envahisseurs.

Le 10e jour: Cérémonie de revue militaire et de vérification d’armes et de munitions; céremonie de rendre grâce au Saint Giong et festin de récompense de soldats.

Le 11e jour : Cérémonie de prise d'eau pour nettoyer les armes. Certains jeux et activités culturelles sont également organisées.

Le 12e jour: Procession de drapeau et cérémonie de sacrifice pour célébrer et annoncer la victoire envers le ciel et la terre. Clôture de la fête.

La fête de Giong au Temple de Phu Dong est considérée comme une immense «scène folklorique » car elle voit la participation de centaines d’habitants locaux, qui rejouent en costumes d’époque la bataille de Saint Giong. Elle reproduit symboliquement les exploits du Saint Giong, à travers la conduite d’un cheval blanc dans une bataille et l’orchestration d’une danse du drapeau complexe qui symbolise la bataille proprement dite. De jeunes hommes reçoivent un entraînement complet pour jouer le rôle des commandants gardiens du drapeau, du tambour, du gong, de l’armée et des enfants, tandis que 28 filles sont choisies pour jouer le rôle des généraux ennemis. Les champs de bataille sont aménagés à trois kilomètres du temple, à Đong Đam et Soi Bia. Chaque champ de bataille consiste en trois nattes, au milieu de chacune se trouve un bol renversé sur une feuille de papier blanc. La natte symbolise la plaine, le bol renversé les montagnes et le papier les nuages. Les mouvements de danse du commandant gardien du drapeau ainsi que le son du tambour et du gong évoquent le déroulement de la bataille ; des papillons en papier s'envolent du drapeau pour disperser symboliquement les envahisseurs. L'arrivée des pluies après la fête est considérée comme une bénédiction du saint pour une récolte abondante.

La valeur universelle exceptionnelle de la fête de Giong, c'est qu'elle a été conservée et transmise presque intacte de génération en génération. Le caractère communautaire est hautement exprimé dans la fête de Giong. Elle contient également l’esprit créatif et l’aspiration à vivre dans un monde paisible et heureux du peuple vietnamien. La fête de Giong satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

• R1: Les fêtes de Giong sont profondément enracinées dans les communautés du delta du Fleuve Rouge comme partie intégrante de leur identité, transmises de génération en génération et leur procurant un sentiment de continuité ;

• R2: Leur inscription sur la Liste représentative pourrait contribuer à la promotion de la créativité humaine et au dialogue entre les cultures, tout en assurant une visibilité au patrimoine culturel immatériel ;

• R3: Plusieurs mesures de sauvegarde cohérentes ont été proposées visant à préserver, documenter, transmettre, reconnaître et promouvoir la continuité des fêtes de Giong ; elles bénéficient de l’engagement des communautés et l’État ;

• R4: Les communautés de détenteurs et de praticiens ont été consultées et ont fourni des informations pour la candidature, ainsi que leur consentement libre, préalable et éclairé ;

• R5: Les fêtes de Giong sont inscrites dans un inventaire du patrimoine culturel immatériel du Viet Nam, tenu par l’Institut vietnamien de la culture et des études artistiques.

Les fêtes de Giong des temples de Phu Dong et de Soc ont été officiellement reconnues comme patrimoine culturel immatériel mondial de l'humanité lors de la 5e réunion du Comité intergouvernemental de l'UNESCO, qui a eu lieu le 16 novembre 2010 à Nairobi, Kenya. L'UNESCO a considéré les fêtes de comme «Un musée culturelle du Vietnam qui garde diverses couches de sédiments de croyances culturelles ».


Source http://www.vietnamtourism.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]