Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Tablettes de bois de la secte bouddhique truc lam de la pagode vinh nghiem (patrimoine documentaire de l'humanité)
Tablettes de bois de la secte bouddhique truc lam de la pagode vinh nghiem (patrimoine documentaire de l'humanité)
Les Tablettes de bois de la secte bouddhique Truc Lam de la pagode Vinh Nghiem (commune Tri Yen, district Yen Dung, province de Bac Giang) sont les seules gravures xylographiques de bois originaux de la secte bouddhique Truc Lam conservés à la pagode Vinh Nghiem.

Depuis la fondation de la secte bouddhique Truc Lam (fin du 13e siècle), le Roi Tran Nhan Tong (1258-1308) a dirigé d'éditer, de graver et de publier certains textes de sutras importants afin de polulariser l'idéologie du bouddhisme en général et cellede vénérables bonzes de la secte bouddhique Truc Lam en particulier. Pourtant, la plupart des planches de bois ont été détruits ou disparus à cause de la guerre et des intempéries.

À la fin du 19e siècle, début du 20e siècle, la pagode de Vinh Nghiem a été choisi comme l'un des centres de formation de l’Association bouddhique du Vietnam. Il est aussi le lieu de stockage de dossiers des bonzes et bonzesses dans l’ensemble du pays, et également la plus grande maison d'édition du bouddhisme du Vietnam. La collection des gravures xylographiques de bois de cette période comprend 3.050 planches entreposant sur 8 étagères dans le temple principal dont la plupart sont des livres canoniques, soutras, commendements, ouvrages des trois fondateurs de la secte Truc Lam: Dieu Ngu Giac Hoang Tran Nhan Tong (1258-1308) , Phap Loa Dong Kien Cuong (1284 - 1330) et Huyen Quang Ly Dao Tai (1254 - 1334) et certains vénérable bonze de la secte Zen Truc Lam Yen Tu (poèmes, dissertation en prose rythmée… En outre, la pagode Vinh Nghiem possède nombre de tablettes d’imprimerie de so, diep, un type de document uniquement disponible en secte bouddhique Truc Lam (les sectes bouddhiques en Inde, Corée du Sud, Chine…, sont indisponibles). Spéciallement, la pagode stocke quelques textes de bois qui enregistrent la médecine traditionnelle comme le traitement des maladies par les plantes médicinales, par l'acupuncture...

Les tablettes de bois de pagode Vinh Nghiem ont été manipulés par des artisans des villages d’anciens métier à Bac Giang, Bac Ninh et surtout artisans du village Lieu Trang (province de Hai Duong) - un village spécialisé dans la gravure sur bois. Les tablettes de Vinh Nghiem sont faites avec du bois de plaqueminier qui provient tout simplement du jardin de la pagode. Ce bois correspond parfaitement à la gravure. Il est à la fois doux mais résistant, facile à graver mais solide, et surtout, il gauchit peu. Les gravures contiennent des idéogrammes chinois ou sino-vietnamiens à l’envers, sortes de négatif, et parfois des motifs de décoration d’une harmonie remarquable. Bien que la profondeur des idéogrammes est seulement d'environ 1 à 1,5 mm, des impressions sur papier sont très claires. Et, chaque page d'un livre imprimé de cette manière a un bien lan (ficelle), un ban tam (titre de la page centrale), et ngu vi (dos). Surtout, au première ou dernière page du livre contient lac khoan, un moyen pour montrer la date, l’auteur, et le lieu de stockage.

La taille des tablettes de bois varie selon les catégories de sutras. La plus grand tablette est d’environ 100cm de longueur et de 40 à 50cm de largeur. La plus petite est de dimension 15x20 cm.

Les tablettes de bois de la pagode Vinh Nghiem contiennent des valeurs et idéologies profondes de la secte bouddhique Truc Lam, en même temps, ils marquent le processus de développement du système d'écriture démotique sino-vietnamienne à travers les époques. Il s’agit aussi d’une oeuvre artistique sophistiquée, unique, intacte car n’ayant subi aucune altération. Grâce à cette cet ensemble de tablettes de bois, les lecteurs peuvent exploiter de riches informations sur sur le plan de l’histoire du bouddhisme vietnamien et de sa liturgie, mais aussi sur ceux des sciences, de la philosophie, de la sociologie, de la linguistique,de la médecine, des beaux-arts…

Le 16 mai 2012, lors de sa 5e réunion du Comité régional Mémoire du monde pour l'Asie et le Pacifique tenue à Bangkok (Thaïlande), l’UNESCO a reconnu Les tablettes de bois de la secte bouddhique Truc Lam de la pagode Vinh Nghiem comme le patrimoine documentaire de l’humanité, en basant sur trois critères: l’authenticité; l'originalité irremplaçable; et la position et rôle dans la région.



Source http://www.vietnamtourism.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]