Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

forêt de cajeputiers de Gáo Giông
La forêt de cajeputiers de Gáo Giông. Photo : CTV/CVN
Au milieu de la Plaine des Joncs (province de Dông Tháp, Sud) se situe le site éco-touristique de Gáo Giông, créé au cœur d'une forêt de cajeputiers. Rien n’est plus reposant qu'une journée dans cette nature intacte, agrémentée d’airs de "vọng cổ", un chant traditionnel du Sud, et de poissons de rizières grillés...
Le site d’écotourisme de Gáo Giông se situe dans la province de Dông Tháp, district de Cao Lanh, sur la commune de Gáo Giông. La route qui y mène est bordée de rizières qui alternent avec de petits vergers, de maisons le long des arroyos. Un paysage très bucolique.

forêt de cajeputiers de Gáo Giông
Plongée dans la forêt de cajeputiers Photo : CTV/CVN
Une fois à Gáo Giông, les touristes sont invités à goûter des spécialités locales à base de lotus comme thé au lotus ou graines de lotus torréfiées.

Avant de visiter la réserve naturelle d’oiseaux, ils peuvent monter en haut d’une tour de 18 m pour contempler l’océan végétal aux multiples nuances de verts qui s’offre à eux : forêt de cajeputiers, rizières, roselières...

Gáo Giông est divisé en quatre zones. Il compte plus de 70 km de canaux et 20 km de digues. Une quinzaine de barques sont à la disposition des visiteurs qui sont guidés par de jeunes filles charmantes en tunique traditionnelle. Après la traversée de la forêt de cajeputiers, les touristes arrivent à la réserve d’oiseaux, où nichent de nombreuses espèces telles que cormorans, hérons, aigrettes... Deux espèces, le héron pourpré et l’anhinga, sont inscrites au Livre Rouge du Vietnam. Les plus nombreuses sont les aigrettes qui volent dans tous les sens lorsque les barques arrivent. La forêt de cajeputiers de Gáo Giông est considérée comme la plus grande héronnière de la Plaine des Joncs (Dông Tháp Muoi).

De nombreuses espèces d'oiseaux telles que cormorans, hérons, aigrettes... senichent dans la forêt de cajeputiers.

Et après les cris des échassiers, les touristes auront aussi le plaisir d’écouter la voix douce des chanteuses de vọng cổ, un air traditionnel mélancolique du Sud.

Ils peuvent aussi déguster sur place un repas typique de la Plaine des Joncs : du poisson grillé accompagné de feuilles de lotus, le tout trempé dans dunuoc mam (l’incontournable saumure de poisson), poisson au caramel, etc. Ce plat caractéristique de la région est fait d’ophiocéphale maculé, un délicieux poisson. Il est enveloppé dans de jeunes feuilles de lotus et grillé au-dessus des braises. Le repas est encore plus chaleureux s’il est accompagné d’alcool de riz au miel de cajeput.

Depuis sa création, le site d’écotourisme de Gáo Giông a accueilli un nombre incalculable de visiteurs. Son activité croissant d’année en année, les services proposés se diversifient. Dans le futur, Gáo Giông devrait devenir un site incontournable pour les touristes de passage dans la région de Đông Tháp, ou même visitant le delta du Mékong.


Comment s’y rendre ?

* De Hô Chi Minh-Ville, prendre la Nationale 1 vers l'Ouest jusqu'à Tân An, puis tourner à droite pour rejoindre la Nationale 62 jusqu'au bourg de Tân Thanh, puis continuer sur la 829. Ensuite, prendre la 844 sur 15 km, avant de tourner à gauche pour emprunter un pont. Après 700 m, tourner à droite et Gáo Giông est face à vous.

* De Cân Tho, prendre le pont de My Thuân, continuer environ 7 km jusqu'au carrefour de An Huu, puis emprunter la Nationale 30 vers le district de Cao Lanh, puis la commune de Gáo Giông.


Hông Nga/CVN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]