Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Inauguré début 2011 à Buon Ma Thuot, capital de la province de Dak Lak, le Musée mondial du café Trung Nguyen est rapidement devenu une destination incontournable pour les amoureux de ce précieux breuvage.

Le Musée mondial du café Trung Nguyên est implanté dans le village de café de Trung Nguyên, créé par la fameuse compagnie de café éponyme, implantée à Buôn Ma Thuôt.
Vietnam Voyages
Un coin de Musée du café Trung Nguyen - Photo by CVN
«Dès le début, l’idée de construire un musée du café à Buôn Ma Thuôt nous a emballé, moi-même et le vice-président du Musée international du café Ama Galla. D’autant plus qu’il s’agissait d’un projet plus vaste, celui de faire de Buôn Ma Thuôt la capitale mondiale du café, a informé le professeur Nguyên Van Huy, ex-directeur du Musée de l’ethnographie du Vietnam. Il existe de nombreux musées de café ailleurs dans le monde, par exemple au Brésil, en Colombie, en Éthiopie, en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Japon... mais celui-ci, bien que récent, est le plus important et le plus original».

Vietnam Voyages
Une collection impressionante - Photo by CVN
S’étendant sur plusieurs hectares, ce musée se divise en plusieurs secteurs. Certains racontent l’histoire du café dans le monde, d’autres ses zones de culture, d’autres encore les techniques de culture et de transformation, les manières de production, de préparation et de consommation à travers les époques et de par le monde. Bref, une vue complète du sujet.

Le musée gère une extraordinaire collection de plus de 10.000 objets venant des quatre coins du monde. Elle appartenait à Jens Burg, un Allemand passionné par tout ce qui a trait de près ou de loin au café, et qui, convaincu par le projet de la compagnie Trung Nguyên, a décidé de la céder. On y trouve notamment un vieux mortier originaire d’Éthiopie destiné au broyage des grains de café, des récipients à café en bronze ou en argent datant de 1.700 av. J.-C., des sacs en peau de chèvre pour conserver le marc chaud et, surtout, un grand nombre de cafetières provenant d’époques et de lieux différents. Sans oublier les services à café qui, selon un expert,«dévoilent l’art de la dégustation du café à travers les époques».

Jadis, le café était une boisson de luxe dont la consommation ne sortait guère de la classe aristocratique. Comme preuve : tous les objets (boîtes à café et à sucre, cafetières, bouilloires, tasses, cuillères…) sont des plus raffinés.

«Ce vieux trébuchet de fabrication grecque qui servait à peser le café en dit long sur la rareté des grains à cette époque-là», explique Phan Thi Thuong, une guide du musée. Pointant du doigt un beau service à café en bronze sculpté de fins motifs, elle révèle qu’il date du XVIIIe siècle et qu’il vient de Turquie. «Comme les Arabes, les Turcs avaient l’habitude de consommer le café avec son marc. C’est pour cette raison que les cafetières étaient souvent de grande taille».

Vietnam Voyages
Un coin de Musée du café Trung Nguyen - Photo by CVN
Le musée a réservé par ailleurs un grand espace pour de plus gros objets tels que fours de torréfaction, moulins à café, cafetières électriques ou à gaz, bouteilles thermos... datant du début du XXe siècle.

Le secteur destiné à la collection sur l’Asie abrite notamment de jolies cafetières en céramique du début du XIXe siècle. On remarque aussi des cafetières en aluminium ou en étain, diversifiées en taille et en forme. Certaines sont simples d’aspect, ressemblant aux filtres utilisés de nos jours. «Cela montre que la consommation du café s’est popularisée au fil du temps», explique la guide.

Le secteur dit «autochtone» présente des outils des paysans des hauts plateaux du Centre, dont des hottes pour la cueillette des grains, des séchoirs, des décortiqueuses…

Le Musée mondial du café Trung Nguyên abrite aussi un musée des variétés de café, et un autre de la culture des hauts plateaux du Centre (Tay Nguyen).

Le caféier a été introduit dans les hauts plateaux du Centre il y a une centaine d’années par les Français. C’est sur ce terroir au sol basaltique que le café vietnamien tire sa saveur à nulle autre pareille, permettant au pays d’être, depuis une dizaine d’années, le 2e exportateur mondial. Ses plantations couvrent actuellement 178.000 ha, principalement de la variété Robusta Coffea canephora.

Source: CVN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]