Full width home advertisement

Post Page Advertisement [Top]

Sécurité
Faites attention à vos biens, parce que, comme dans tous les pays du monde, les pickpockets sont présents dans les transports en commun, au marché, sur la route... Déposez vos objets de valeur à la réception de l'hôtel contre un reçu. En cas de vol, faites immédiatement une déclaration à la police locale ou au numéro de téléphone : 113.

Avertissement sur la navigation dans la baie d’Halong
La sécurité de la navigation en baie d’Halong n’est pas garantie, comme l’attestent de fréquents accidents et naufrages.

Même si les autorités vietnamiennes ont annoncé des contrôles renforcés, la formation des équipages est insuffisante, la vétusté des bateaux est importante et les mesures de sécurité ne sont pas pleinement respectées.

Il convient par conséquent de faire preuve de la plus extrême prudence lors de la réservation de croisières dans la baie d’Halong, en se méfiant notamment des offres à prix très réduit.

Délinquance
Le niveau de criminalité de droit commun reste plutôt faible. Toutefois, on observe un développement certain de la petite délinquance à Hanoï et Ho Chi Minh Ville ainsi que dans les régions touristiques (Sapa, Nha Trang notamment), et notamment une augmentation sensible du nombre de cas d’escroquerie. Cette délinquance tend à s’organiser en bandes, et les étrangers constituent des cibles de choix pour les pickpockets, vols à l’arraché (souvent effectués en moto) et escroqueries.

Il est fortement conseillé de:
+ ne pas porter de bijoux et de sacs ;
+ ne pas marcher au bord de la chaussée ;
+ de laisser passeports, pièces d’identité et billets d’avion dans le coffre de l’hôtel ;
+ d’éviter de prendre des cyclo-pousses la nuit.


A Ho Chi Minh-Ville et à Hanoï, il convient d’être toujours vigilant, particulièrement dans les rues touristiques des deux centres villes :
Dong Khoi, Nguyen Hue, Le Lai, Le Loi et quartier routard Pham Ngu Lao pour Ho Chi Minh-Ville ;
quartier des 36 rues et du lac Hoan Kiem pour Hanoï.

Des vols sont très fréquemment signalés dans ces zones. Certains distributeurs automatiques de billets des quartiers du Lac Hoan Kiem et des 36 Rues à Hanoï paraissent notamment faire l’objet d’une surveillance de la part de groupes organisés.

En revanche, le nombre de cas d’escroquerie est en baisse à Ho Chi Minh Ville où le principal groupe de malfrats a été appréhendé. Il reste toutefois vivement recommandé de faire preuve de vigilance à l’égard des sollicitations émanant de personnes inconnues.

Des cambriolages de nuit ont été constatés à Ho Chi Minh-Ville et à Hanoï. Les vols signalés ont été commis alors que les victimes, présentes, étaient en plein sommeil. Il est donc conseillé aux résidents de Ho Chi Minh-Ville et de Hanoï de respecter les précautions élémentaires de sécurité. En cas de vol, il peut être difficile d’obtenir l’enregistrement de sa plainte par le commissariat local compétent, celui-ci n’acceptant parfois de procéder qu’à l’enregistrement d’une déclaration de perte. Il est toutefois recommandé de procéder à cette démarche.

Avertissement concernant la drogue
La législation vietnamienne est particulièrement sévère face aux délits concernant le trafic de stupéfiants. En effet, le code pénal vietnamien dispose que toute personne trouvée en possession de plus de 100 grammes d’héroïne ou de cocaïne, ou bien de plus de 5 kilos d’opium, ou encore de plus de 75 kilos de cannabis, est passible d’une peine de prison à perpétuité ou de la peine de mort. En 2007, pour ce type de délit, 85 peines de mort ont été appliquées. En dépit d’un assouplissement des incriminations en matière de consommation et de trafic de produits stupéfiants voté en 2010, la loi vietnamienne reste l’une des plus sévères au monde. En 2010, 125 ressortissants étrangers ont été poursuivis dans ce cadre.

Avertissement concernant les medicaments
La législation vietnamienne est également sévère en matière de transport de certains produits pharmaceutiques dont l’écoulement sur place est assuré par l’Etat. Pour mémoire, des condamnations récentes ont été prononcées à l’encontre de personnes transportant des boîtes de Lexomil, des comprimés de Myolastan.

Il est donc conseillé aux voyageurs suivant un traitement antidépresseur de conserver systématiquement l’ordonnance du médecin prescripteur, avec les doses nécessaires à la durée de leur séjour.

Une circulaire du ministère de la santé en date de janvier 2007 développe, par liste, les conditions de l’importation non-commerciale des médicaments au Vietnam. Cette circulaire a été placée à la rubrique "informations pour les voyageurs venant au Vietnam" sur le site de l’Ambassade de France.

Consulat général de France: 27 Nguyen Thi Minh Khai Street, Dist. 3, +84 (08) 3829 7231

Ambassade de France: 57 Tran Hung Dao
Hanoï
Tél: +84 (4) 3 944 57 00
ambafrance.hanoi@diplomatie.gouv.fr
Tél. : +84 4 3944 57 00 (en cas d’urgence)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bottom Ad [Post Page]