La course de boeufs à An Giang

La course de boeufs est organisée dans le Dolta - une cérémonie propitiatoire et à la mémoire des ancêtres, une des trois fêtes traditionnelles importantes des Khmers dans les provinces du Sud-Ouest.Grâce à ses spécificités culturelles, cette activité attire des dizaines de milliers de spectateurs enthousiastes, pour la plupart d’ethnie khmère, venus des provinces de Tra Vinh, Soc Trang et même du Cambodge.

Cette concourse a lieu sur le champ de 200m de longue et 100 m de large, ayant un peu de l’eau, entouré par des diguettes en terre réservées aux spectateurs. La piste sur la rizière est d’une longueur de 100 m et d’une largeur de 8 m.

Deux mois avant le concours, les bœufs candidats suivent un régime spécial, alimentaire et physique. Ces bœufs ne doivent pas travailler et sont soignés très minutieusement

La course se divise en deux cycles : hu et tha. Lors du cycle hu, deux paires de bœufs font deux tours de l’arène pour le défilé et la préparation. Au deuxième cycle, cycle du tha, la vraie course commence. Au contraire du premier, le paire de bœufs a le droit d’empiéter sur la ligne du voisin et marcher sur la herse de l’adversaire.

Lors de la course, les « jockeys », qui sont également les propriétaires et entraineurs des bœufs, commandent leurs animaux avec un fouet en rotin ou une baguette en bois, appelée xà lu.

La course des bœufs existe dans la province de An Giang depuis des centaines d’années. C’est pour les hommes des phum et sóc une occasion pour exposer leurs forces et talents.


Publié par Anh Nguyen
Share on Google Plus